Un bar par jour, suite …

 

Un bar par jour, suite …

——-ooooOoooo——-

 

Dans notre dernier article vous avions parlé de la proposition de la Commission européenne qui souhaitait limiter la pêche du bar à un individu par jour et par personne. Elle n’a finalement pas été retenue, du moins pas pour l’instant…

Ce conseil des 15 et 16 décembre 2014 devait marquer le début d’une ère nouvelle : celle de la toute récente Politique Commune de la Pêche (PCP), débattue pendant près de cinq ans avant son adoption en 2013 et censée s’appliquer à partir de 2014.

Toute la philosophie de ce cadre légal est sous-tendue par une idée : mettre fin à la surpêche, laisser aux stocks de poissons le temps de se reconstituer.
Plus précisément, la PCP stipule que, pour chacune des principales espèces consommées, le rendement maximal durable (RMD) – le niveau au-delà duquel le renouvellement des stocks devient impossible – devra être atteint dès 2015 ou au plus tard d’ici à 2020, sinon la filière risque d’en souffrir de manière irrémédiable.

La fixation des quotas de pêche de nombreuses espèces, dont le bar, était donc au menu du Conseil “Pêche”. Si la Commission avait préconisé un quota d’effort pour les professionnels et la limitation à un bar par jour et par personne en pêche de loisir en Manche et sur une partie de la mer du Nord, les ministres ne l’ont pas suivie.

Comme l’explique le communiqué de presse du secrétaire d’État français de la Pêche, Alain Vidalies, malgré les efforts entrepris pour dégager une solution équilibrée entre pêche de plaisance et pêche professionnelle, un accord n’a pas été obtenu durant ce Conseil.
Les ministres ont donc préféré reporter leur décision à 2015 sur cette question. Des mesures de gestion devront néanmoins être présentées avant le 15 janvier 2015 au risque de se voir imposer un plan d’urgence par la Commission européenne.

Suite au prochain numéro …

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.